Sols et Constructions > Développement > Etat initial > Matériaux terreux particuliers

Skip Navigation LinksMatériaux-terreux-particuliers

Cas type:

 Matériaux terreux particuliers

Certains matériaux terreux sont difficiles à gérer sur les chantiers.

Les matériaux tourbeux (synonymes : tourbes, histosols, Torfboden) : Ils contiennent plus de 30% de matière organique en masse. Ils sont très sensibles à la compaction et à l’érosion, et ils ne supportent pas les stockages de longue durée. On planifie dans la mesure du possible de les réutiliser au plus vite sur place ou à l’extérieur de chantier. Ces matériaux présentent par ailleurs une très faible portance qui rend difficile l’utilisation de certaines machines de chantier.

Les sols argileux : ils n'ont pas de nomenclature particulière, on peut les retrouver sous diverses appellations. Leur teneur en argile granulométrique dépasse 30%. On ne peut les manipuler que lorsqu'ils sont très secs (force du succion > 35 cb). Ils requièrent dans la grande majorité des cas des moyens de protection supplémentaires. 

Les sols engorgés de façon temporaire ou permanente (synonymes : gleys, pseudogleys, reductisols, redoxisols, Gleyboden, Pseudogleyboden) : Ces sols sont très fragiles à la compaction. Ils requièrent de faibles hauteurs de stockage et donc de grandes surfaces de dépôts. Les machines de chantiers ne peuvent s’y déplacer qu’avec des moyens de protection. Une planification judicieuse des travaux en période de basses eaux des nappes phréatiques peut offrir une amélioration de la situation.

nouveau cas alternatif
Impressum